• parcoursinnovation

Coordinateur de parcours : une nouvelle fonction à part entière

Dernière mise à jour : 2 mai

article de Hardy, M.-A. Bloch


« Un ajusteur de l’offre et de la demande. » C’est ainsi que le psychosociologue Jean-René Loubat traduit la fonction de « coordinateur de parcours ». Une profession qui apporte une nouvelle expertise dans l’accompagnement des usagers.


« Les orientations inclusives qui s’affirment au sein de toutes les sociétés ouvertes et développées tentent d’assurer la cohérence et la continuité des diverses interventions nécessitées par les situations de handicap dans le milieu même des personnes concernées. Cependant, accompagner un parcours requiert d’en suivre les aléas, sinuosités et péripéties… Cette nouvelle approche – née tout de même dans les années 60 en Amérique du Nord et mise en œuvre depuis dans de nombreux pays –, plus écologique, conduit à repenser la notion historique d’établissement – voire à l’abandonner progressivement – pour opérer davantage en réseau, en partenariat avec de multiples acteurs, si possible du droit commun.Cela pose par là même la nécessité d’une

coordination de parcours au sein de véritables plateformes de services capables de proposer une palette diversifiée et modulable de prestations. Le “coordinateur de parcours” assure l’ajustement entre le projet de vie et les besoins de la personne bénéficiaire et les services qui lui sont proposés en réponse, ainsi que la liaison opérante entre les divers intervenants impliqués dans le temps (parcours) et dans l’espace (territoire), en concertation naturellement avec les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et dans la continuité de leur action.


Bref, c’est une interface, un pivot, un relais, un fil rouge, en une formule : un ajusteur de l’offre et de la demande.





18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout