• parcoursinnovation

De nouveaux profils pour favoriser l’autonomie

Dernière mise à jour : 2 mai

article de Maxime Ricard

Le mot est sur toutes les lèvres : les personnes accompagnées suivent un « parcours ». Ce terme recouvre une double dimension. Temporelle, avec l’organisation d’une prise en charge coordonnée dans le temps. Et spatiale : elle est réalisée sur un territoire et à proximité du domicile. D’où l’émergence d’une nouvelle fonction de coordination et de métiers pour l’incarner.


Avec la promotion d’une société inclusive, l’accompagnement se pense désormais dans une logique de réponse et de parcours individualisés. La réussite de cette prise en charge repose sur la participation et l’implication des usagers, sur l’intervention efficace et coordonnée des acteurs du système de soins, des établissements et services sociaux et médico-sociaux, des collectivités territoriales et des services de l’État. Dans ce contexte, où de multiples structures et interlocuteurs interviennent, la coordination des actions devient un axe majeur de la garantie d’une réponse adaptée et de qualité. Et le « coordonnateur de parcours » est un acteur essentiel.




6 vues0 commentaire